Rechercher
  • Mélissa

"Tu enfanteras dans la douleur"

Je vous partage ce documentaire ARTE (https://www.arte.tv/fr/videos/081587-000-A/tu-enfanteras-dans-la-douleur/) poignant d'Ovidie sur les violences obstétricales, une sorte de plaidoyer pour une meilleure écoute des patientes. J'annonce : certains passages font froid dans le dos... et beaucoup de femmes n'avaient pas osé témoigné plus tôt parce qu' "être mère, c'est supporter tout ça et se considérer heureuse d'avoir un enfant en bonne santé." 

Sauf que non. Les violences qu'elles ont subies laissent des séquelles sur la vie personnelle, sexuelle, professionnelle, de la femme, de son couple.


De plus en plus, nous les femmes souhaîtons reprendre le contrôle de nos accouchements, mieux les vivre, être écoutées, se sentir en confiance et en sécurité pour ce jour bouleversant... Rien d'incroyable en somme, non ? D'ailleurs, 9 femme sur 10 sont pour la réouverture des maisons de naissance parce que là bas, on leur laisse le choix... de la position pour accoucher entre autres. L'hypnonatal est une méthode d'accompagnement à la grossesse et à l'accouchement qui permet justement de travailler les traumas dus aux précédents accouchements (peur de revivre la même chose - sentiment de n'avoir pas été actrice de son accouchement - confiance perdue envers le personnel...), de se relaxer, de mieux se connaître, de re-trouver la confiance en ses capacités maternelles et reprendre le contrôle de son accouchement. Plus d'infos sur cette méthode que je propose : https://www.melissalevacic.com/hypnonatal


Il convient aussi de rappeler la puissance du conditionnement du mental : quand quelqu'un nous prévient d'un "attention, cela va faire mal", bien souvent nous pouvons déjà anticiper la douleur, l'imaginer, et donc la ressentir. La petite fille et la femme ont entendu depuis toujours que l' accouchement serait douloureux. Je ne prétends pas que la douleur peut disparaître, mais peut-être devons nous rappeler que tout le monde ne le vit pas aussi difficilement, que la production d'ocytocine diminue la douleur et que moins nous focalisons dessus, moins nous avons mal.

Et comme dit Ovidie " On s'en fiche qu'il y ait eu péridurale ou pas, césarienne ou pas, utilisation des instruments ou pas. On n'est pas là pour exceller ni tout maîtriser. Un accouchement idéal, c'est surtout un évènement dont tout le monde sort en bon état, tant physique que psychique, et qui pose des bases favorables à la création de ce nouveau lien entre les parents et l'enfant." Mélissa

Conseil Conjugal et Familial

Hypnothérapie - HypnoNatal

8 vues