Rechercher
  • Mélissa

I got the blues.

Mis à jour : 28 janv. 2019


Quand l'enfant naît...


L'arrivée d'un enfant a quelque chose de magique.

Grâce aux progrès médicaux de notre société, il a bien souvent été souhaité, attendu et rêvé.


Accompagnement Familial - Toulouse

" Pendant 9 mois, on y a pensé,

On a imaginé notre petite famille parfaite,

On a vu nos journées ensoleillées,

On a senti nos câlins infinis,

On s'est senti infaillible...

On a envié ceux que l'on a croisés,

Serrant dans les bras leur bébé déjà né,

On a patienté et....

Il a montré le bout de son nez !


Et pourtant, à son arrivée, 

Bien qu'il soit merveilleux mon bébé,

Je ne me sens pas de le porter,

Je n'ai qu'une envie, c'est pleurer.

Et je ressens une telle culpabilité !

J'ai l'impression que je n'y arriverai jamais...



Pourquoi ne suis-je pas plus heureuse ?

Pourquoi ne suis-je pas comme les autres ?

Pourquoi mon compagnon ne me comprend-il pas ?

Serais-je une mauvaise mère ?


Je ressens des émotions contradictoires et me remet en question."


Le baby blues n'est pas une honte.

Il n'est en aucun cas un signe d'incapacité à prendre soin de votre enfant. Il apparaît dans 75% des nouvelles naissances.

C'est une petite déprime post-natale qui a des causes physiologiques : la chute brutale du taux d'hormones combinée à la hausse des taux d'ocytocine et de prolactine jouent sur votre moral.

La vue de ce petit être qui compte sur vous peut faire remonter des angoisses, des sentiments de doute et des torrents de pleurs.

Mais cet épisode est normal, et le plus souvent passager. S'il persiste, n'hésitez pas à rencontrer un professionnel pour en parler.


Mélissa Levacic

Conseillère Conjugale et Familiale

Accompagnante relationnelle

Toulouse


68 vues